De l’anomie contemporaine: ordre social et nouvelle morale sexuelle


in L'ORDRE N° 132

Auteur : Pablo Bergami G. Barbosa

Résumé

Le présent article explore la notion d'une «anomie postmoderne» comme caractéristique des sociétés contemporaines. Cette notion se manifeste dans la théorie psychanalytique de la culture à travers l'idée de la «disparition du grand Autre», qui fait ici l'objet d'une critique focalisée sur la «morale sexuelle contemporaine». L'auteur met en évidence que cette dernière se caractérise effectivement par une certaine libéralisation des mœurs, mais qu'elle n'engendre pas un dérèglement de la vie sexuelle. Une morale sexuelle basée sur des prescriptions positives (en opposition aux interdits du passé) garantit toujours un ordonnancement de la psychosexualité. Cette nouvelle morale sexuelle témoigne également de la pérennité des concepts freudiens fondamentaux pour penser les racines pulsionnelles de l'organisation sociale.


Summary

This paper explores the notion of a ‘post-modern anomy’ as a main

characteristic of contemporary society. This notion becomes apparent in the

psychoanalytical theory of culture, through the idea of the ‘disappearance of the big Other,’

an idea which is criticised here from the vantage point of ‘contemporary sexual mores.’ The

author sheds light on the fact that the latter is indeed characterised by greater moral freedom

with regards to sex, without this forasmuch resulting in a disruption of sexual life. Sexual

mores based on positive recommendations (as opposed to the prohibitions of the past)

always guarantee a greater sense of order in terms of psychosexuality. These new sexual

mores also bear witness to the enduring nature of the fundamental concepts outlined by

Freud, as a means of examining the drives underlying social organisation.