Djihadistes de Daech : entre fanatisme religieux et psychopathologie


in CONFORMISME ET CONSERVATISME N° 136

Auteur : Ali Hamaidia

Résumé

Le djihadisme est un phénomène plus au moins nouveau, lié à la pensée extrémiste et fanatique, et le fanatisme n’est pas nouveau, tant en islam que dans d’autres religions. Mais néanmoins il est omniprésent chez le djihadiste, voire nécessaire pour qu’il puisse adopter la cause djihadiste obscurantiste. Et le fanatisme chez un individu ne surgit pas du néant, il doit y avoir plutôt des ingrédients subjectifs préalables qui favorisent sa vulnérabilité. Ces derniers, conjugués avec des conditions matérielles ou spirituelles favorables, seront bien investis par un groupe terroriste qui utilise l’internet comme moyen de recrutement qui va endoctriner facilement le sujet et le convaincre par le moyen d’un discours fondamentaliste. Dans cet article, nous tenterons de proposer dans un cadre psychanalytique, une explication de ce phénomène d’un point de vue psychopathologique et individuel, loin de son aspect politique très compliqué, en avançant quelques caractéristiques cliniques du djihadiste Daech, et montrer les raisons pour lesquelles on pourrait classés certains parmi eux dans les états limites.


Mots-clés : Djihadisme – Fanatisme – États limites – Mécanismes de défense – Idéal du Moi.


Summary

Jihadism is a more or less new phenomenon, linked to extremist and fanatical thinking, and fanaticism itself is not new, in Islam or in other religions. Yet it is ubiquitous in the jihadi and is necessary for that person to be able to espouse the obscurantist jihadi cause. Fanaticism in an individual does not emerge from nowhere ; subjective prerequisites must be present, fostering the individual’s vulnerability. The latter, combined with favourable material or spiritual conditions, are then invested by a terrorist group using the Internet as a means of recruitment easily indoctrinating the subject, convincing them by means of fundamentalist discourse. In this article, we attempt to offer a psychoanalytic framework for explaining this phenomenon from the psychopathological and individual point of view, removed from its complex political dimension, and we will describe the clinical features of jihadis who join Daesh, elaborating on the reasons for which we believe them to suffer from borderline personality disorders.


Key-words : Jihadism ¬˗ Fanaticism ˗ Borderlines ˗ Defence mechanisms ˗ Ego ideal.