Idéalisation et besoin de croire


in LES PRESCRIPTIONS SEXUELLES DES RELIGIONS N° 134

Auteur : Tevfika Ikiz

Résumé

La psychanalyste non seulement s’intéresse aux douleurs de ses patients, elle tente aussi de comprendre les faits sociologiques tels que décrits dans cet article. L’auteur décrit le système de croyance de la Turquie et montre comment la pensée islamique se manifeste sur les communautés religieuses. Ce terrain est difficile car les questions sur les communautés religieuses entraînent forcément des interrogations et des points de vue différents. Les problèmes concernant les communautés religieuses ont commencé en grande partie à partir du XVe siècle dans l’Empire ottoman. En partageant des désirs et des valeurs communs autour d’une même croyance, il est possible de s’éloigner des valeurs individuelles et des références. La croyance est un voyage intérieur et concerne l’expérience alors que les sectes sont considérées par les disciples comme un contenant et à la base, il y a une fusion avec le contenant. La religion unit les croyants et leur procure une sensation « océanique », ainsi l’être atteint l’infini c’est-à-dire l’immortalité. Le sentiment de plénitude et d’unité, devenir l’identique et être en fusion avec l’objet. D. Ribas définit cela comme une identification primaire où le sujet et l’objet ne peuvent se séparer l’un de l’autre avec ce sentiment de vouloir vivre ensemble dans cet univers. Dans cet article l’auteur décrit « le Nakchibendi » qui est l’une des sectes les plus répandues et qui a laissé de fortes influences sur la culture turque. Dans une structure traditionnelle, pour des personnes qui se livrent et qui s’abandonnent à un autre dont elles respectent la connaissance, ce genre de communauté explique qu’il y a encore des gens que nous protégerons de la douleur qu’entraîne l’individuation, qu’il y a encore une résistance d’individuation, de personnalisation. En suivant cette idée, on se demande comment les sociétés islamiques assimileront le modernisme car les sectes proposent de tout recommencer, de créer une nouvelle génération, un nouveau débat dépouillé de toutes négations.


Mots-clés : Croyance – Sectes – Idéal du moi – Individuation – Groupe.


Summary

In this paper, it is argued that a psychoanalyst not only listens to his/her patients’ suffering but also tries to understand the wider sociological perspective. By explaining the belief system in Turkey, the author endeavours to show how Islamic thought has evolved among religious groups. This is a thorny issue as any matter concerning religious groups necessarily involves different viewpoints and questionings. The problems associated with religious groups began in the Ottoman Empire during the 15th century. Sharing common desires and values as part of a faith leads individuals away from personal values and references. Belief is an inner journey and grows out of individual experience, while, on the other hand, sects are considered by their disciples as a container with which they enter into fusion. Religion brings believers together and creates within them an ‘oceanic’ feeling, through which the individual feels they may attain eternity and therefore also immortality. This creates a feeling of fulfilment and unity which means the individual feels identical with their object and fuses with the object. D. Ribas refers to this state as ‘primary identification’ in which the individual and the object may no longer be separated and wish to live together in this shared universe. The author also describes one of the most common and culturally influential sects in Turkey called the Nakşibendi. Within a traditional framework, for people who totally depend on the ‘other’ and who accept and value the other as ‘all knowing’, this type of sect shows that there are still people who seek protection from the pain engendered by individuation, and that resistance against personalisation and individuation still exists. In this light, the author discusses how Islamic societies might ever manage to assimilate modernism, because the sects offer a new beginning for everything and demand the creation of a new generation and, in doing so, they offer a new debate devoid of any form of denial.


Key-words : Belief – Sects – Ego Ideal – Individuation – Group.