L’hétéro-auto-analyse, une pratique reikienne ou portrait de Theodor Reik en Gustav Malher


in RELIRE THEODOR REIK  N° 139

Auteur : Jean-Michel Vives

Résumé

À l’occasion de cet article l’auteur s’attache à montrer comment Theodor Reik au cours de son oeuvre développe une méthode personnelle et pertinente d’auto-analyse. Cette analyse fait toujours le détour par un tiers avec lequel Reik se connaît ou se découvre une affinité. Cette méthode est particulièrement bien illustrée par l’ouvrage The haunting melody (dont la partie étudiée ici a été traduite sous le titre Variations psychanalytiques sur un thème de Gustav Malher) où Reik tente de percer, sans y réussir totalement, l’énigme de la mélodie obsédante. L’auteur de l’article reprenant les développements reikiens propose une lecture renouvelée de ce phénomène et invite à y repérer « un tombeau » au sens où les musiciens français baroques ont pu en parler.


Mots-clés : Auto-analyse – Malher – Mélodie obsédante – Reik – Tombeau.


Summary

This paper explores the ways in which Theodor Reik develops a highly personal and pertinent method of self-analysis through the course of his work. This analysis always has recourse to a third party know by Reik or with whom Reik has an affinity. The method is particularly well illustrated in his work The haunting Melody, psychoanalytic Experiences in Life and Music in which Reik attempts to resolve the enigma of tunes which become obsessional, even if he does not succeed in doing so completely. The author retraces Reik’s explanations and reworks them into a new reading of this phenomenon, identifying in them a form of ‘tombeau’, a commemorative musical genre much beloved by composers of the French Baroque.


Key-words : Self-analysis – Malher – haunting Melody – Reik – Tombeau.