L'Harmonie Musicale: besoin d'un ordre sonore «universel»


in L'ORDRE N° 132

Auteur : Xanthoula Dakovanou

Résumé

Cet article analyse le besoin de l'homme d'ordonner le sonore. L'auteur questionne la notion de l'harmonie en musique telle qu'elle a été développée en Grèce antique par Pythagore, Platon, Aristote et Aristoxène, mais aussi en musique occidentale, musique contemporaine et musiques actuelles par Zarlino, Rameau et des chercheurs contemporains comme Chailley. Si l'homme ressent le besoin d'ordonner le sonore afin d'échapper à ses angoisses d'envahissement par le chaos (Lecourt), l'ordre qu'il crée pour arriver à une musique perçue comme harmonieuse suit les lois naturelles des mathématiques et de la physique, qui sont les mêmes qui régissent la nature et l'univers. Finalement, dans toutes les musiques il y a un «ordre» interne qui dicte l'harmonie utilisée dans leur composition: c'est un ordre «naturel» qui sert la vie et qui ressemble à la notion d'ordre mobile proposé par S. de Mijolla-Mellor. La création donc d'un ordre sonore qui sublime le sonore naturel, dans l'œuvre de musique, servirait, finalement, à satisfaire un besoin inconscient de l'homme de s'unifier avec l'univers. Les anciens avaient donc raison: l'homme crée la musique pour harmoniser son âme avec l'univers!


Summary

This article analyses the human need to classify the phenomena of sound. The author is questionning the notion of harmony, as it has been developped in Ancient Greece by Pythagore, Plato, Aristotle and Aristoxene, but also in Occidental musical theory, contemporary music and improvisation by Zarlino, Rameau, but also contemporary autors as Chailley. Man feels the need to classify the sonor phenomena in order to escape from his anxieties of invasion from the chaos (Lecourt), and the order that he creates in music perceived as "harmonious" follows the laws of mathematics and physics, which are the same laws that rule nature and the universe. Finally, all music contains an internal order which dictates the harmony used for its composition: it is a "natural" order that serves life, and which ressembles to the notion of mobile order proposed by S. de Mijolla-Mellor. Consequently, the creation of a sonor odrer whichsublimates the natural sonor phenomena within a piece of music, would finally serve to satisfy the unconscious need of man to be unified with the universe. In other words, the ancients were right: man makes music to harmonize his soul with the universe!