La propagande entre insurrection et contre-insurrection


in VIOLENCE OU PERSUASION N° 111

Auteur : Sophie De Mijolla-Mellor

Résumé

La propagande est une action par influence qui n’apparaît pas comme une violence dans la mesure où elle agit par persuasion. Toutefois la régression qu’elle instaure ou qu’elle renforce en substituant des objets de croyance à des objets de pensée constitue bien une violence, voire un viol, dans la mesure où elle infiltre dans le sujet des interprétations de la réalité qui vont avoir pour lui la valeur de faits.

L’article est fondé sur l’exemple de l’utilisation de la propagande comme arme en tant de guerre et la manière dont, d’après l’ouvrage de David Galula «Contre-insurrection – Théorie et pratique», elle vient répondre en miroir à celle de l’ennemi considéré comme un insurgé.

 

Mots-clés: Insurrection – Contre-insurrection – Loyalisme – Crise – Politique – Révolution.


Summary

Propaganda is a form of action which uses influence to exert itself and does not appear to be a form of violence in that persuasion is its mainspring. However, the regression it establishes and strengthens by substituting blind belief where free thought once stood is truly an act of violence, or violation even, as it pervades the subject with partial interpretations of reality which are presented as true facts. This article takes as its starting point the use of propaganda as a weapon in times of war and the way in which, in the light of David Galula’s work ‘Counter-Insurrection – Theory and Practice’, propaganda echoes back that promulgated by the enemy it always considers as an insurgent.