Le militantisme numérique : néolibéralisme, internet et la possibilité d’un « ordre mobile »


in PROTESTER, CONTESTER, CONSTRUIRE N° 140

Auteur : Pablo Bergami G. Barbosa

Résumé

Le présent article constitue une brève étude sur le phénomène du militantisme numérique et notamment de son versant hacktiviste. L’auteur met en évidence les liens entre la structure socio-économique néolibérale et les « dispositifs libidinaux » qui garantissent l’adhésion individuelle à un système inégalitaire et contraire aux intérêts de la majorité de gens qui le soutiennent. Les mécanismes de contrôle social « doux » incarnés par la satisfaction consumériste et l’exacerbation du narcissisme numérique » sont étudiés. Dans ce contexte, le collectif Anonymous est étudié au niveau du type de lien social spécifique que le groupe incarne et de sa relation au narcissisme typique de la culture numérique. Ce collectif de pirates informatiques est envisagé comme un exemple empirique de la constitution d’un « ordre mobile ».


Mots-clés : Militantisme numérique – Ordre mobile – Réseaux sociaux – Néolibéralisme – Narcissisme.


Summary

This paper is a brief study of the phenomenon of digital activism and more particularly of hacktivism. The author highlights the links between neoliberal socioeconomic structures and the ‘libidinal devices’ guaranteeing individual adherence to an inegalitarian system which runs contrary to the interests of the majority of the people by whom it is supported. The mechanisms of ‘soft’ social control embodied in consumer satisfaction and the exacerbation of ‘digital narcissism’ are explored. In this context, the ‘Anonymous’ group is studied, focusing on the specific type of social bond the group embodies and its relation to the narcissism which characterizes digital culture to such a great extent. This group of hackers is considered as an empirical instance of the constitution of a ‘mobile order’.


Key-words : Digital Activism – Mobile Order – Social Networks – Neoliberalism – Narcissism.