Le philosophe et le poète


in L’ACTE POÉTIQUE N° 109

Auteur : Vassiliki-Piyi Christopoulou

Résumé

Le but de cet article est de montrer que le «retour» philosophique de la notion, longtemps discréditée, d’inspiration est conçu dans le cadre d’un «heureux inventaire des héritages»  qui aide à penser autrement notre modernité et à lui insuffler un nouvel élan. Les ravissements insolites du poète ne sont en effet point étrangers au cheminement rationnel et méthodique de la pensée du philosophe et s’inscrivent dans la plus pure tradition socratique. Car en philosophie, comme dans les arts, c’est cette «mise en sommeil» de la raison qui permettra le surgissement inopiné des idées, dont l’éblouissement et l’étourdissement s’apparentent à l’ivresse. La critique de Freud adressée aux philosophes ne peut alors qu’être réexaminée à la lumière de ces considérations.

 

Mots-clés: Inspiration – Ravissement – Illumination – Transe poétique – Psychanalyse et philosophie – Réflexion philosophique et inspiration – Maîtrise rationnelle – Cheminement de la pensée.


Summary

This article explores the idea that the philosophical ‘revival’ of the long discredited concept of inspiration is part of a framework based on an ‘opportune inventory of our common heritage’ which in turn enables us to think our modern age in fresh terms, breathing new life and energy into it. The unexpected delights proffered by the poet are no strangers to the rational and methodical thought processes of the philosopher and partake of the purest Socratic traditions. For in the field of philosophy, just like that of the Arts, it is this ‘switching off’ of reason which allows unanticipated ideas to spring to the surface, in a moment of astonishing and ecstatic euphoria. The criticism levelled by Freud at philosophers demands re-examination in this light.