Mélodie obsédante et pulsion d’exhumer


in RELIRE THEODOR REIK  N° 139

Auteur : Sophie de Mijolla-Mellor

Résumé

L’auteur propose de confronter la démarche de remémoration de Marcel proust dans La Recherche du temps perdu avec celle de Theodor Reik dans Variations psychanalytiques sur un thème de Gustav Mahler et de les rapprocher de la quête par l’analysant de ces mots ou phonèmes oubliés qui ont tenu place pour l’enfant qu’il a été d’explications sur le monde, la vie, la mort.


Mots-clés : Vestige – Évidence sensorielle – pulsion d’exhumer – Mythe magicosexuel.


Summary

In this paper, the author compares and contrasts processes of remembering as explored through Marcel proust’s In Search of Lost Time and Theodor Reik’s The haunting Melody, psychoanalytic Experiences in Life and Music. She discusses them from the perspective of the analysand’s quest to recover forgotten words or phonemes which offered explanations to the meaning of the world, life and death for the child he or she once was.


Key-words : Remains – Sensorial Evidence – Drive to Exhume – Magico-sexual Myth.