Ordre et arrogance dans la tragédie Les Bacchantes d’Euripide


in L'ORDRE N° 132

Auteur : Francis Drossart

Résumé

La tragédie des Bacchantes d’Euripide, à travers le personnage de Penthée, ce roi puritain et obsessionnel qui refuse de célébrer le culte de Dionysos, illustre les méfaits de l’arrogance, celle-ci s’abritant sous le couvert du maintien de l’ordre. Forme particulière de cette Hubris particulièrement redoutée des Grecs, l’arrogance du personnage repose sur un déni omnipotent des forces pulsionnelles, qui se présentent à lui sous la forme du dionysiaque.


Summary

Euripides’s tragedy The Bacchae, stages a puritanical and obsessive king

named Pentheus who refuses to celebrate the cult of Dionysus and in so doing embodies the

vice of arrogance, presented in the play as a pretext for maintaining law and order. As an

expression of the hubris so dreaded by the Greeks, Pentheus’s arrogance is rooted in an all

powerful denial of drives, made manifest to him here in Dionysian form.