Pour un ordre mobile


in PROTESTER, CONTESTER, CONSTRUIRE N° 140

Auteur : Sophie de Mijolla-Mellor

Résumé

L’ordre mobile est à penser comme une structure en mouvement qui n’existe que temporairement et en fonction d’une impulsion qui se renouvelle en permanence. Plus que d’un ordre, il s’agit d’un accord, d’une « concorde ». L’auteur fait ici l’hypothèse que, face à la l’angoisse engendrée par la peur du mouvement, et à l’instauration d’un ordre figé contesté par certains puis détruit, seule la capacité à construire un « ordre mobile » permettrait de sortir de cette tension permanente entre ordre et désordre.


Mots-clés : Désordre – Mélange – Transgression – Nihilisme – « Ordre mobile » – Nietzsche.


Summary

Abstract : Mobile order is to be considered as a moving structure whose existence is temporary, triggered by a perpetually renewed source of impetus. It is not only an order but also an agreement or ‘concord.’ The author of this paper posits that, in light of the anxiety engendered by the fear of movement and the establishment of a fixed order disputed by some and then destroyed, only the ability to build a ‘mobile order’ will enable us to escape from the permanent tension between order and disorder.


Key-words : Disorder – Mix – Transgression – Nihilism – ‘Mobile Order’ – Nietzsche.