Un défi démocratique: la quête d’autorité et de reconnaissance des jeunes hommes des quartiers populaires


in L'AUTORITÉ DANS LA CITÉ N° 133

Auteur : Joëlle Bordet

Résumé

Cet article a pour sujet le défi démocratique que représente la quête d’autorité des jeunes hommes des quartiers populaires urbains. Au delà des stéréotypes et du sentiment d’indignité vécu par les jeunes les plus « fixés » dans les quartiers, ces derniers sont au prise aujourd’hui avec une figure politico-médiatique essentialisée du «musulman ». L’identification à cette figure influence leur demande de reconnaissance et de légitimité mais aussi d’ordre et d’autorité, en particulier, dans les rapports hommes-femmes. Ce processus n’est pas nouveau mais il tend à se cristalliser dans une affirmation idéologique qui interroge et met en cause des processus démocratiques, en particulier d’égalité dans les rapports de genre. Cette dynamique concerne à la fois les jeunes hommes et les jeunes femmes. En référence à l’ouvrage Au péril de l’ordre de Sophie de Mijolla-Mellor, cet article propose une alternative démocratique pour répondre à la demande d’autorité et d’ordre des jeunes des quartiers populaires et transformer le risque de fermeture autoritaire crée par cet essentialisme du «musulman », analysé précédemment.


Mots-clés : Rapport de genre – Quartier populaire urbain – Jeunes issus de l’immigration –Musulman – Stéréotype – Essentialisation – Démocratie – Adolescence – Autorité –Reconnaissance – Légitimité – Autorité – Ordre – Peur du chaos.


Summary

This paper explores the democratic challenge embodied by the quest for authority embarked upon by young men in urban working-class neighbourhoods. Over and beyond the stereotypes and feeling of indignity endured by young men ‘rooted’ in these neighbourhoods, the major issue with which they must grapple today is that of the essentialised figure of the ‘Muslim,’ as portrayed by the media and in political discourse. Identification with this figure influences not only their desire for recognition and legitimacy, but also their sense of order and authority, more particularly within man-woman relationships. This process is not new, but is today crystallising into an ideological affirmation which both questions and undermines democratic processes, specifically those concerning gender relations. This dynamic concerns both young men and young women. Taking as its reference point Sophie de Mijolla-Mellor’s work entitled Au Péril de l’Ordre, this paper puts forward a democratic alternative as a means of responding to the desire for authority and order expressed by young people in working-class neighbourhoods, and thereby offers a means of transforming the perils of authoritarian confinement created by the essentialisation of the ‘Muslim’ as previously described.


Key-words : Gender relations – Urban working-class neighbourhood – Young people from immigrant backgrounds – Muslim – Stereotype - Essentialisation – Democracy- Adolescence - Authority - Recognition - Legitimacy - Authority - Order – Fear of chaos.