ENTENDRE WAGNER



Numéro 128
ISBN : 978-2-84795-274-2
149 pages
Date de parution : Septembre 2014
23.50 €

Achetez ce numéro

Éditorial

Le sublime wagnérien tient dans cette capacité de porter la certitude sensible de la jouissance au niveau d’un vécu métaphysique. Cette excitation artistique qui confine au mystique est dans certaines oeuvres récupérée dans le religieux, comme le déplorera Nietzsche, au lieu de demeurer dans le trouble de la tension musicale. Faut-il pour autant suivre le philosophe lorsqu’il voit en Wagner un hypnotiseur dont l’effet qu’il produit sur l’âme se rapproche de la sueur contrariante du sirocco et lui reproche de séduire par les grands stimulants des décadents épuisés : la brutalité, l’artificiel et l’innocence ? Dirons-nous que Wagner donne l’exemple d’une musique décadente qui abhorre toute pensée et fait appel au chaos des états d’âme qui la précèdent ? L’opéra de Wagner constitue de fait un paradigme de la capacité de la musique de provoquer la violence des sentiments de l’auditeur, aussi est-il est sans doute l’un des rares compositeurs qui divise de façon aussi tranchée les mélomanes. On a pu parler de wagnerolâtres mais également de wagnerophobes... et au sujet de la participation au festival de Bayreuth, où sont représentés chaque année les opéras de Wagner, de « pèlerinage ». Ces termes, que l’on verrait difficilement appliqués à un autre compositeur, indiquent bien l’effet passionnel déclenché par la musique du créateur de Tristan et Isolde. S’agit-il d’émouvoir en nous une sensibilité féminine ou adolescente qui a besoin du sublime, du profond et de l’écrasant ? Mais, plus généralement, qu’entend donc le mélomane pour être aussi violemment sollicité ou au contraire si brutalement dérangé lorsqu’il se met à l’écoute de la musique de Wagner ? Ce numéro de Topique, préparé avec le concours de Jean-Michel Vives, a réuni des psychanalystes et des musicologues qui témoignent de cette étrange rencontre.

Sophie de Mijolla-Mellor


Sommaire du numéro



• Aimez-vous Wagner
Jean-Michel Vives

• Entre sexe et genre, la voie de l’opéra
André Brousselle
, Vanda Tabery

• « Le sublime wagnérien »
Sophie de Mijolla-Mellor

• Louis II de Bavière et l’opéra de Wagner: de la sublimation à la chute
Patrick De Neuter
, Silvia Lippi

• «L’accord de Tristan»; l’impossible accord du voile et de la voile
Claire Gillie

• Tristan et Isolde ou le paradigme de la passion amoureuse
Marie-France Castarede

• Siegfried face au chant de l’Oiseau. Effets des interactions précoces et quête des origines à l’adolescence
Nicolas Rabain

• Le destin de la haine chez Wagner. La Tétralogie, une cosmogonie mythologique de l’originaire
Laetitia Petit
, Jean-Marie Brohm

• « Wagner metteur en scène »
François Dachet

• La musique «océanique»: Romain Rolland entre Beethoven et Wagner
Elizabeth Kaluaratchige