L'AUTORITÉ DANS LA CITÉ



Numéro 133
Date de parution : Décembre 2015
23.50 €



Éditorial

Parution fin décembre 2015

On annonce régulièrement la fin de l’autorité et certains s’inquiètent du déclin du « Grand Autre » et de la perte occasionnée du même coup à l’ordre symbolique et partant à l’organisation sociale. Pire encore, le déclin du Père précipiterait l’individu dans des limites identitaires floues et cette perte des origines se solderait par une tentative frénétique pour la compenser avec l’aide  des biens de consommation. L’étymologie qui donne l’autorité comme un fait divin à l’origine, ce explique pourquoi elle peut se passer de justifications et même de contraintes  par opposition à la force. Aussi la figure de Don Juan est d’ailleurs là pour nous rappeler que le libertin, qui brave l’autorité des pères, ne tardera pas à se retrouver en Enfer. Mais l’autorité la plus efficace n’est pas celle qui contraint, c’est celle qui fascine  et a été intériorisée au point d’apparaitre au sujet comme sa volonté propre. L’ordre n’est alors plus en question car il ne connait aucune alternative aucune distance entre celui qui donne l’ordre et celui qui l’exécute. Deux moyens au moins parviennent à un tel état de fait : faire que l’autorité devienne tellement anonyme et insaisissable, qu’elle se confonde avec la nécessité et dissimule que la réalité puisse être autre ou bien parvenir à une identité groupale fusionnelle dans laquelle la communauté n’a plus d’autre identité que celle définie par le leader. Dans ce cas, l’autorité n’a pas besoin d’être autoritaire car elle est intériorisée au point que la volonté du chef est devenue celle des sujets eux-mêmes et réciproquement. Quelles conséquences se dessinent alors et quels risques émergent tant pour l’individu que pour la communauté ?


Sophie de Mijolla-Mellor



Sommaire du numéro



• Amour du leader et autorité du politique
Sophie de Mijolla-Mellor

• La belle mort de Moshe Rabbenou
François Ardeven

• D’une perversion de l’autorité dans le langage: ces langues qui coupent la pensée
Laurence Aubry

• Le théologico-politique aujourd’hui
Saïd Bellahkdar

• Le théologico-politique aujourd’hui
Michèle Bertrand

• Un défi démocratique: la quête d’autorité et de reconnaissance des jeunes hommes des quartiers populaires
Joëlle Bordet

• L’autorité dans la cité
Angélique Christaki

• La religion en tant que référence et source d’autorité, de la Révolution française à la IIIe République
Brigitte Demeure

• L’autorité de la voix dans le discours politique
Dominique Fessaguet

• Déclin de l’autorité: défaite du symbolique ou commémoration du meurtre du père?
Zaineb Hamidi

• Mauvaises langues et paroles d’autorité
Sydney Levy

• Le regard dans la cure psychanalytique. Interdiction ou répression?
Berta Roth